« Bien vivre au travail », pas juste durant le mois d’octobre...

À l’occasion du mois dédié à la santé au travail (du 1er au 31 octobre, 2014) vous vous demandez peut-être : « À quoi sert un mois entier dédié à ce sujet? » Toute simple la réponse : viser collectivement un mieux-être au travail c’est bon pour soi et pour la collectivité. La productivité certes s’en ressent. L’absentéisme aussi. Au fait, selon la Commission de la santé mentale du Canada, c’est une question de « gros bons sens ». La santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail peuvent aussi aider la « performance financière, la gestion du risque, le recrutement organisationnel et la rétention des employés ». Pas tout à fait encore convaincu? Considérez que, toujours selon la Commission :

 « Bon an mal an, plus de 5000 000 Canadiens s’absentent du travail en raison de la maladie mentale (et que) chaque année, la maladie gruge quelque 51 milliards de dollars dans l’économie canadienne » et que « (...) le taux d’absentéisme attribuable à la maladie est de 9,4 jours par employé = un coût annuel de 16,6 milliards de dollars » selon le Mois national de la santé au travail.Bref, le mal-être ça coûte cher, très, très cher aux employeurs, à l’État et ultimement, à nous tous citoyens de l’arène publique, puisque c’est là où les gouvernements puisent l’argent qui finance les programmes qui s’attaquent au mal-être des Canadiens.

Milieux de travail sains

Assurément, avoir un emploi est une nécessité essentielle qui comble ses besoins de base.  Mais ce n’est guère suffisant. Nous avons tous besoin d’un travail où l’on se sent bien et en sécurité, et ce, sur tous les plans : physique, psychologique, émotif et au niveau des relations interpersonnelles. Ces éléments touchent tous de près ou de loin les déterminants de la santé, lesquels ont une incidence directe sur notre bien-être. Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (le CCHST) dicte bien la formule qui doit s’appliquer alors :

« Employés en bonne santé + organisations saines = milieux de travail sains »

Et de plus en plus, des petites PME jusqu’aux grandes organisations nationales emboîtent le pas avec des initiatives de promotion et de sensibilisation diverses. Voici quelques exemples de démarches qui peuvent inspirer un projet dans votre milieu de travail :

En octobre, durant le Mois national de la santé au travail, l’organisation se penche tour à tour sur les thématiques hebdomadaires « être bien, se sentir bien, bien manger et bien relationner ». L’idéal c’est que ces objectifs se déclinent maintenant sur tous les mois de notre calendrier...