Le visage changeant de l'Ontario français

Qui aurait pu prédire en 1975, de quoi aurait l'air l'Ontario français aujourd'hui, près de 40 ans plus tard? Alors que nos communautés francophones des quatre coins de la province sont de plus en plus diversifiées et de souches ethno-linguistiques variées?

Le mouvement peace & love des années soixante et du début des années soixante-dix a encouragé tous et chacun à trouver leur place, à s'afficher et à se démarquer. Le courant idéologique de l'époque s'est inscrit dans un vent de changement et de renouveau qui a primé la collectivité et son identité. Le Canada n'a pas été à l'abri de ce mouvement. Et c'est alors qu'on a assisté à un éclatement des communautés francophones du pays. Dès lors, les « canadiens-français » du Québec ont commencé à s'afficher comme « québécois » et cela a eu pour conséquence de forcer les autres francophones au pays de se doter de symboles identitaires qui leur étaient propres.

C'est dans ce contexte que Gaétan Gervais, professeur d'histoire à l'Université Laurentienne de Sudbury, et un étudiant Michel Dupuis, ont conçus le drapeau blanc et vert que l'on connaît aujourd'hui. Ses couleurs rappellent les saisons de l'hiver et de l'été, son fleur de lys évoque le fil conducteur avec le passé (l'héritage français) alors que le trille blanc ou trillium célèbre l'attachement à la province de l'Ontario. Le drapeau, hissé pour la première fois à Sudbury le 25 septembre 1975, deviendra au fil des trente-neuf années suivantes le symbole de la communauté franco-ontarienne. Reconnu en 2001 par l'Assemblée législative ontarienne comme emblème officiel de la communauté franco-ontarienne, il faudra attendre jusqu'en 2010 pour que l'Assemblée reconnaisse le jour du 25 septembre comme étant le Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce jour de célébration, pour tous les francophones de l'Ontario, marque un moment pour célébrer les accomplissements des francophones de la province. Nombreuses communautés l'ont déjà fait avec l'installation de monuments érigés à l'honneur des francophones et de leur succès.

Depuis les années soixante-dix, bien des choses ont changé en Ontario français, notamment, sa démographie. Par exemple, les petits bourgs catholiques francophones de souches homogènes se métamorphosent peu à peu en villages métissés, ponctués de présences francophones venus d'ailleurs. Dans le sud et l'est de la province, pour accommoder des populations grandissantes grâce au boom d'immigration depuis au moins une quinzaine d'années, on doit construire de nouvelles écoles, alors qu'on ne cessait d'en fermer ailleurs en province dans les années quatre-vingt-dix et deux mille, faute d'avoir suffisamment d'élèves pour les remplir.

Les francophones en Ontario sont aujourd'hui près de 600 000 en Ontario, représentant presque 5% de la population totale de la province. En 2009, la communauté s'est dotée d'un nouveau terme, soit la « définition inclusive du français » (DIF) afin de reconnaître et d'inclure les francophones en provenance de d'autres régions du Canada et du monde. « Dorénavant, est "francophone" toute personne qui a le français comme langue maternelle, langue d’usage ou qui connaît la langue française sans l’avoir pour langue maternelle. »

Bref, le visage de l'Ontario français change, il est en pleine évolution. De dire Madeleine Meilleur, ministre déléguée aux Affaires francophones : « Le nouveau profil de la communauté francophone de l’Ontario reflète la diversité de la francophonie ontarienne (laquelle) constitue un des grands atouts de la province. Au-delà des données, ce profil nous lance de nouveaux défis qui nous permettront d’assurer un avenir prometteur à tous les francophones de l’Ontario. »* On ne pourrait souhaiter mieux à tous les Franco-Ontariens et les Franco-Ontariennes en ce 25 septembre!

*Site web de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario.

Pour en savoir plus... nos lectures recommandées:

Synthèse de l'histoire des Franco-Ontariens.

Compilé de ressources pédagogiques et générales sur le drapeau, le 25 septembre et la francophonie de l'Ontario en général.